top of page

Le jeune skipper Pep Costa portera haut les couleurs de VSF Sports Sailing et du Groupe VSF sur le circuit Class40.


Le 11 mars dernier, a été lancé notre appel à candidature, à destination de tous marins, hommes ou femmes, français ou non, souhaitant prendre la barre d’un Class40 pour les années 2025, 2026, 2027. A l’issue d’un processus de sélection et selon des critères objectifs, le jury composé de neuf personnes* a rendu son verdict.

C’est le skipper espagnol, Pep Costa, qui portera, pendant trois ans, les couleurs du Groupe VSF et VSF Sports Sailing.


PEP COSTA séléctionné par VSF Sports pour les représenter sur le Circuit Class 40

Crédit Photo : Vincent OLIVAUD


LA SÉLECTION


Sitôt l’appel à candidatures paru, les responsables du projet, la société 4 Winds Strategies, que nous avons mandatée pour la gestion de leur projet voile, a reçu nombre d’appels et autres courriels :

« Nous avons très vite senti l’intérêt suscité par notre proposition. Nous avons reçu près de 50 candidatures de personnes talentueuses et toutes très motivées. Nous avions pris soin d’avoir en amont listé des critères objectifs afin de guider notre choix final », témoigne Marion Kergot, Team Manager du projet voile VSF.


Même témoignage de la part de Sylvie Viant, référence incontournable dans le domaine de la direction de course dont elle fut une pionnière, et qui était l’un des 9 membres du jury* :


« Que ce fût compliqué ! Il n’y avait sur la table que des bons dossiers et des marins de qualité.

Nous avons dans un premier temps étudié les dossiers transmis par les candidats chacun de notre côté. Nous devions remplir un tableau en tenant compte de critères divers et variés, liés bien sûr l’expérience nautique de la personne en solitaire, en double, en équipage, son palmarès. Mais également nous avons regardé sa capacité à mettre en place un budget prévisionnel, son engagement au niveau RSE, le niveau de préparation physique et sportive etc..

Les valeurs humaines sont aussi rentrées en ligne de compte : l’audace, le leadership, la détermination, la facilité à communiquer, la capacité à représenter le groupe VSF…

Après ce premier tour de table à distance, nous avons nourri des discussions constructives et ouvertes entre nous, les membres du jury ; pour finalement conserver un petit nombre de skippers que nous avons ensuite rencontrés physiquement un à un.

Le choix définitif s’est arrêté sur Pep Costa, un jeune marin sérieux, humble, éclatant, qui a déjà à son actif de multiples expériences.»



LE SKIPPER BARCELONAIS, PEP COSTA, RETENU :


Palmarès du skipper Pep Costa

Après son audition, Pep Costa a été invité à participer à une ultime visio un ultime entretien. Il ne savait pas très bien s’il serait seul ou avec d’autres skippers, à ce rendez-vous, ni s’il s’agirait d’une bonne nouvelle :


« Mon coeur s’est mis à battre. J’étais très nerveux. Je me suis fait des films, tous les scénarii y sont passés ! Pour finir, il s’agissait d’une bonne nouvelle qui m’a été annoncée par Franck Martin, le PDG du Groupe VSF. C’était un moment exceptionnel. Sur mon écran apparaissaient l’équipe en charge du projet et les responsables de VSF Sports ; je ne voyais que des visages souriants, c’était incroyable. Je réalise à peine ! Ça me touche beaucoup qu’une entreprise ait foi en moi ! Quelle chance d’avoir la confiance d’un Groupe comme VSF qui m’offre une opportunité prodigieuse pendant les trois prochaines années en Class40.»


Très heureux donc, Pep Costa, skipper espagnol, né en 1999 à Barcelone, vivant désormais à Lorient, titulaire d’un diplôme d’ingénieur en physique et mathématiques obtenu à New-York. Pep a suivi sa passion de la navigation, transmise par son père, en ayant jamais véritablement eu, jusqu’à aujourd’hui, les moyens de ses ambitions :


« Courses en famille en Méditerranée dès mon plus jeune âge, Optimist, 29er et le flash pour la course au large lors de la 1reBarcelona World Race en 2007. Pendant les temps de vacances lorsque je revenais de New York où je suivais mes études, on restaurait un Mini avec mon père ; et me voilà lancé sur la Mini en 2019.

Depuis, je fais tout ce que je peux pour naviguer, apprendre encore et encore. Etape incontournable, la Solitaire du Figaro bien sûr. Une expérience incroyable pour moi, avec cette difficulté d’être toujours sur le fil niveau budget. Ce qui fait que tu puises dans ton mental et, qu’au final, préoccupé, tu ne te bats pas à armes égales avec tes concurrents.

Depuis deux ans, je cherche des budgets pour avoir un projet solide qui me permette de m’exprimer. Pas si simple. Plutôt que de rester frustré dans mon coin, j’ai saisi les opportunités que d’autres skippers m’ont offertes en Class40 avec Erwan Le Draoulec et Achille Nebout, en Ocean Fifty avec Thibaut Vauchel-Camus ou en IMOCA avec Yoann Richomme. A côté de ça, j’ai pu travailler les aspects météos sur les grandes courses en faisant partie des cellules météos de certains marins.

J’ai réussi à transformer le négatif en positif. Et aujourd’hui, je m’en réjouis car c’est sans doute tout cela qui me permet de porter les couleurs du groupe VSF. »



NOTRE ENGAGEMENT DANS LE MONDE DE LA COURSE AU LARGE


Si nous connaissons très bien le monde du sport puisqu’investis, par le biais de notre branche Sports, depuis 2021 dans le monde automobile sur le championnat FFSA GT4 France, nous prenons désormais le large avec Pep Costa et ce nouveau challenge.


Franck Martin, PDG du groupe VSF :


« Avec Julien Barrier, (ndlr : directeur de VSF), nous sommes tous les deux des fondus de sport et partageons les différentes valeurs qu’il porte. Nous sommes convaincus que, de nous engager dans des projets sportifs, apportera beaucoup à notre groupe tant au niveau de la marque employeur que de notre rayonnement sur le territoire local, régional, national et international. Nous avons des ambitions pour nos sociétés et ceux qui y travaillent. Investir dans l’univers de la voile, en plus de notre engagement logique dans le monde de l’auto, notre cœur de savoir-faire, va nous permettre de mettre en œuvre des actions de communication, de relation publique, lors des courses, sur des territoires autres. Cela va nous apporter une visibilité certaine, auprès d’une audience différente. Et bien sûr, nous vibrerons en suivant Pep Costa sur notre bateau.

Qu’elles soient belles ou plus compliquées, rien de tel en interne que les histoires partagées. »



LE CIRCUIT CLASS40 DE 2025 à 2027


De 2025 à 2027, c’est parti, dès l’an prochain, pour Pep Costa et nos équipes pour trois années haletantes avec toutes les courses européennes au calendrier de la Class40 : celles concoctées pour les seuls monocoques de 12,18 mètres, mais aussi les courses phares telles que la Transat Jacques Vabre en 2025 et la Route du Rhum en 2026.


En attendant, VSF Sports Sailing et son skipper sont au travail et construisent le projet pas à pas, s’assurant que les bases sont solides afin de donner au marin, toutes les chances de s’exprimer de la meilleure manière sur les plans d’eau.


Prochaine étape : le choix du bateau.


« Nous travaillons actuellement avec Pep et l’ensemble de l’équipe, toutes les pistes à la fois l’acquisition d’un Class40 de dernière génération, performant ou la construction d’un monocoque neuf, qui serait mis à l'eau au premier

semestre 2025, » conclut la Team Manager Marion Kergot.



* Le jury était constitué de:

Franck MARTIN - PDG du Groupe VSF ; Julien BARRIER - DG du Groupe VSF ; Franck LEVIEIL - CEO 4 Winds Strategies ; Marion KERGOT - Team Manager ; Anne COMBIER - Consultante voile ; Vanessa BOULAIRE - Directrice Class40 ; Sylvie VIANT - Directrice de course voile ; Corinne MIGRAINE – Fédération Française de Voile - Vice-Présidente Voile habitable - course au large ; Pierre-Yves LAUTROU - CEO Tip & Shaft




Logo VSF Sports Sailing

124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page